VDO 1.0 (Voyage dans l'oeuvre / Journey within the art Piece)



Pour définir son travail, David Gumbs explique que l’origine de sa démarche plastique tient dans la phrase d’Antoine Lavoisier, un philosophe et chimiste français du XVIIe siècle, qui déclarait :
« Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme ».
En effet, David Gumbs porte une attention particulière aux réminiscences de l’inconscient qui, dans le processus de création, peuvent interagir et modifier la composition finale de l’œuvre.
C’est ainsi qu’il explore les fragments de son histoire personnelle pour révéler dans ses photographies, ses dessins ou ses peintures numériques, ce qu’il appelle son « archéologie mentale ». Mais la transformation, selon l’artiste, s’apparente aussi au repentir qui désigne, en peinture, la partie d’un tableau recouverte par un peintre pour masquer volontairement un élément. Invisible à l’œil nu, les repentirs de certains artistes majeurs de l’histoire de l’art, sont désormais connus grâce à la technique des rayons X. À partir de ses questionnements sur la disparition ou l’apparition de souvenirs aléatoires, l’artiste a conçu VDO – Voyage dans l’œuvre, une installation vidéo interactive présentée dans le cadre de l’exposition “La Caraïbe en Expansion” à Fonds Saint-Jacques.
En impliquant directement le spectateur dans une œuvre qui réagit à son déplacement ou à ses mouvements, l’artiste l’invite à entrevoir les méandres de son imaginaire.

Extrait texte de Régine Cuzin
Commissaire d’Exposition « Latitudes » - Marie de Paris
>http://www.latitudes-ocea.org <

> Téléchargez le dossier de présentation / Fiche technique : > ici <