VDO 1.0 (Voyage dans l'oeuvre / Journey within the art Piece)
Interactive video installation

Pour définir son travail, David Gumbs explique que l’origine de sa démarche plastique tient dans la phrase d’Antoine Lavoisier, un philosophe et chimiste français du XVIIe siècle, qui déclarait :
« Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme ».
En effet, David Gumbs porte une attention particulière aux réminiscences de l’inconscient qui, dans le processus de création, peuvent interagir et modifier la composition finale de l’œuvre.
C’est ainsi qu’il explore les fragments de son histoire personnelle pour révéler dans ses photographies, ses dessins ou ses peintures numériques, ce qu’il appelle son « archéologie mentale ». Mais la transformation, selon l’artiste, s’apparente aussi au repentir qui désigne, en peinture, la partie d’un tableau recouverte par un peintre pour masquer volontairement un élément. Invisible à l’œil nu, les repentirs de certains artistes majeurs de l’histoire de l’art, sont désormais connus grâce à la technique des rayons X. À partir de ses questionnements sur la disparition ou l’apparition de souvenirs aléatoires, l’artiste a conçu VDO – Voyage dans l’œuvre, une installation vidéo interactive présentée dans le cadre de l’exposition “La Caraïbe en Expansion” à Fonds Saint-Jacques.
En impliquant directement le spectateur dans une œuvre qui réagit à son déplacement ou à ses mouvements, l’artiste l’invite à entrevoir les méandres de son imaginaire.

Attiré par le monde macroscopique, principalement dans le champ du corps et du paysage, David Gumbs envisage ses peintures numériques comme une continuation naturelle du dessin, une pratique qu’il explore assidûment depuis toujours. Réalisé à main levée, le dessin, souvent couvert de biffures et de ratures, formé de milliers de traits nés au centre du support qui le contaminent et l’envahissent, évolue au fil du temps et demeure un élément central du travail de l’artiste.

Présenté seul sur une longue bannière tendue (The Rising, l’élévation 500x800cm) dans la Salle de la Légion d’Honneur de Saint-Denis (2007), en toile de fond pour quatre photographies dans l’exposition « Latitudes » à l’Hôtel de Ville de Paris (2009), ou appliqué directement sur des corps humains dans le cadre d’une performance à Saint-Martin (2010), le dessin accueille ici les images numériques de VDO – Voyage dans l’œuvre.

Quel que soit le territoire de sa pratique artistique, David Gumbs reste à l’écoute des débats esthétiques contemporains et poursuit, avec professionnalisme et opiniâtreté, des recherches plastiques aux multiples perspectives, qui prouvent sa détermination à conserver l’indépendance de sa création.

Régine Cuzin
Commissaire d’Exposition « Latitudes » - Marie de Paris
>http://www.latitudes-ocea.org <

> Téléchargez le dossier de présentation / Fiche technique : > ici <